que faut-il pour méditer ?

 

Une aspiration et un effort constant - être comme un enfant

 


Une aspiration et un effort conscients


La spiritualité ne s’obtient pas par la force. On ne peut faire descendre la lumière à tout prix. Il faut que l’aspiration soit devenue intense et que l’on soit prêt à la recevoir pour que la lumière consente d’elle-même à descendre. Celui qui cherche à recevoir la lumière sans être encore assez réceptif verra son réceptacle intérieur se briser. Comment recevoir la lumière ? Comment élever sa conscience pour accroître sa réceptivité ? Par la méditation.

Méditer ne signifie pas simplement rester assis en silence pendant cinq ou dix minutes. Un effort conscient est requis : celui de calmer le mental, de l’apaiser tout en restant vigilant afin qu’aucune pensée, aucun désir ne viennent le perturber. Dès que le mental se calme et s’apaise, c’est une nouvelle création qui point ; le réceptacle de l’existence se vide et l’être intérieur est à même d’invoquer la paix, la lumière et la félicité afin qu’elles entrent en lui et l’emplissent. Voilà ce qu’est la méditation.

La méditation semble compliquée si l’on croit être celui qui médite. En fait, la véritable méditation est accomplie par le Guide Intérieur, le Suprême, qui médite constamment en nous et à travers nous. Nous sommes un réceptacle, qu’avec notre permission Il emplit de Sa conscience. Au commencement il y a un effort personnel, mais plus nous nous intériorisons, plus nous découvrons que notre effort à lui seul ne nous permet pas d’entrer en méditation. C’est le Suprême qui médite en nous et à travers nous, avec notre vigilance et notre approbation conscientes.

Chaque âme a sa propre manière de méditer. La mienne pourra ne pas vous convenir, et réciproquement. Combien de chercheurs ont du mal à méditer, simplement parce qu’ils ne s’y prennent pas de la bonne manière, celle qui leur convient ! Si vous n’êtes pas guidé par un maître spirituel, il vous faudra plonger jusque dans les profondeurs intimes de votre cœur.

Ce n’est pas toujours facile, surtout si vous débutez. Mais il se peut que vous entendiez une voix, une pensée ou une idée qui vous procurent une joie et une paix telles qu’aucune question, aucun problème, aucun doute ne subsistent plus. Sachez alors que cette voix est votre voix intérieure qui vous guidera dans votre vie spirituelle.

Si en revanche vous avez pour professeur un Maître réalisé, son seul regard silencieux vous enseignera la méditation. Nul besoin pour lui de vous l’expliquer de vive voix ou de vous proposer une technique particulière. Le simple fait qu’il se concentre sur vous suffira à vous apprendre comment méditer. Votre âme entrera dans la sienne pour y recevoir son enseignement. Tous les maîtres spirituels authentiques enseignent la méditation en silence.

Le but ultime de la méditation est d’établir une unité consciente avec Dieu. Bien que nous soyons tous Ses enfants, nous sommes loin d’avoir établi notre unité consciente avec Lui. Nous croyons que Dieu existe, mais sans pour autant que cette croyance soit une réalité dans notre vie. Il suffit qu’un saint, un yogi ou un maître spirituel l’ait dit, ou que nous l’ayons lu dans des livres spirituels. Mais seule la pratique de la méditation nous permettra un jour d’établir notre unité consciente avec Dieu. C’est alors qu’Il nous offrira Sa paix, Sa lumière, Sa félicité infinies afin que nous croissions en elles.


Quelqu’un qui ne croit pas en Dieu peut-il pratiquer la méditation ?

Une personne qui ne croit pas en Dieu peut certes pratiquer la méditation, mais elle n’en retirera rien. La méditation est la voie qui mène à Dieu. Si l’on ne croit pas en Dieu, il est inutile de suivre cette voie.


Un cri d'enfant

Pour créer de la réceptivité en vous, essayez de ressentir que vous êtes un enfant de trois ans - presque un bébé. Vous n'avez ni mère, ni père, personne pour vous protéger, et vous êtes seul, perdu dans une immense forêt par une nuit très sombre. Autour de vous, tout n'est qu'obscurité. La mort danse devant vous et personne ne peut vous secourir. Qu'allez-vous faire ? Vous allez implorer Dieu avec toute l'ardeur et la sincérité de votre cœur. Lorsqu'un tel cri intérieur jaillira en vous, le Suprême ne pourra qu'ouvrir votre cœur et vous rendre réceptif.