Un Joy-day à Edimbourg

Depuis une vingtaine d’années, les disciples français et britanniques de Sri Chinmoy se réunissent quatre fois par an, deux fois en France et deux fois de l’autre côté de la Manche. Ceci à la demande de Sri Chinmoy lui-même qui y voyait intérieurement un moyen de renforcer les liens entre ces pays qui pendant des siècles (notamment la France et l’Angleterre ) s’étaient fait la guerre. Ces rencontres sont devenues au fil du temps très familiales tant nous nous connaissons et avons développé des relations amicales.

jdscotland2.jpg

jdscotland1.jpg Le week-end dernier” le joy-day”, comme nous avons coutume de l’appeler, avait lieu à Edimbourg, charmante et pittoresque capitale de l’Ecosse. Alors qu’il pleuvait à Paris, l’Ecosse nous a bénis d’un magnifique temps d’automne ensoleillé, qui nous a permis de nous évader quelques heures dimanche matin dans les nombreuses collines entourant la ville. Certains dont je faisais partie s’élancèrent pour un cross de deux heures alterné de marche sur les pentes glissantes et boueuses de ce vert manteau écossais. Quelques dérapages et chutes sans gravité sous l’oeil narquois de quelques randonneurs plus prudents et de vaches curieuses au long pelage de laine et au cornes impressionnantes, animèrent la course.

Nous avons médité dans le récent Centre de méditation Sri Chinmoy  situé au coeur de la ville et donnant dans une cour silencieuse appropriée à cette activité.

Chants et méditation ont rythmé nos réunions, sans oublier l’inégalable narrateur Sanjaya, venu d’Ipswitch, qui nous a conté avec moult détails un truculent extrait du Mahabarata.

img_2518.jpg
img_2506.jpg Je n’ai pas manqué de rendre visite au nouveau magasin “Run and Become” spécialisé dans la course à pied et d’y faire quelques achats. Run and Become est l’enseigne de trois magasins situés respectivement à Londres, Cardiff et Edimbourg, et sont dirigés par des disciples de Sri Chinmoy. Ce nom a été donné par Sri Chinmoy lui-même. Ils sont le point de ralliement de nombreux coureurs et organisent régulièrement des courses à pied dans ces villes.

 

 
   

J’étais hébergé avec un camarade chez un ami, adepte récent , malgré ses cinquante ans, du violoncelle. Lundi matin, après un footing le long de l’étroit canal  qui relie Edimbourg à Glasgow et un traditionnel porridge au petit déjeuner, nous avons commencé un arrangement pour trio (flute, piano, violoncelle) sur un chant de Sri Chinmoy, avant de repartir pour l’aéroport.

Ces rencontres à l’atmosphère joyeuse, nous baignent dans la conscience de notre maître . Sri Chinmoy les encourageaient et les qualifiaient de dynamo spirituelle ce que je confirme, tant ils nourrissent aussi bien notre inspiration que notre aspiration spirituelle.